1
Préparer son bronzage Attention, les compléments alimentaires permettant de préparer sa peau au soleil ne constituent en rien une protection solaire. La préparation du bronzage peut également passer par des assiettes riches en vitamines : le cocktail gagnant ? La vitamine A, (foie, jaune d’œuf, poisson gras, fromages) et le bêtacarotène, (légumes et fruits frais de l’été) qui contribuent au maintien d’une peau normale ; la vitamine C, la vitamine E, (huiles végétales) et sélénium, (crustacés, fruits de mer et poissons) qui contribuent à protéger les cellules contre le stress oxydatif. Très important également, boire tout au long de la journée, l'eau étant l'une des meilleures amies de notre peau....
2
Bannir les expositions entre 12 et 16 heures C'est à ce moment-là que le soleil est au zénith et que ses rayons provoquent par conséquent le plus de dégâts sur la peau.
3
Y aller progressivement Commencer par une demi-heure par jour, pas plus, et privilégier les sessions actives plutôt que des heures allongées sur la plage. En mouvement, le corps offre différents angles au soleil, lorsqu'il est à l'horizontal en revanche, il est bien plus exposé.
4
Privilégier les protections solaires aux indices les plus élevés Non, un indice 50 n'empêche pas de bronzer, en revanche il vous garantit une véritable protection contre les coups de soleils, ennemis jurés de la jeunesse de la peau. Et que votre peau soit plutôt mate n'y change rien. Après plusieurs jours au soleil, vous pouvez éventuellement utiliser des protections moins fortes, mais encore une fois, plus vous barrez la route aux ultra-violets, plus vous combattez les rides...
5
Adapter son comportement en fonction de son âge Les peaux jeunes nécessitent des crèmes non comédogènes ni grasses, les peaux plus matures, elles, réclament des produits plus riches et nourrissants. Et d'une manière générale, plus on avance en âge, plus il faut se méfier du soleil. A bannir totalement : l'idée selon laquelle on n'est plus à une ride près !