Actualités

Magnesium : les clés de la relaxation

Difficultés de concentration, dépression ou nervosité... Les conséquences du stress sur l'organisme peuvent être graves à long terme. Difficile pourtant d'échapper au stress lorsqu'on est soumis à la pression du travail, des enfants ou tout simplement du quotidien. Un cercle vicieux qui ne peut être stoppé que par des apports quotidiens suffisants en magnesium...

Le magnesium, un minéral essentiel

Le magnesium est stocké pour 60% dans les os, qu'il contribue à maintenir. Un quart réside dans les muscles. Il contribue alors à une fonction musculaire normale. Parmi ses nombreuses fonctions, on relève sa contribution à une synthèse protéique normale et au fonctionnement normal du système nerveux.

 

Quels sont nos besoins en magnesium ?

 

Adultes :
- Hommes : 350 mg/jour
- Femmes : 300 mg/jour (femmes enceintes et allaitantes inclues)
D'une manière générale, nombreux sont ceux qui souffrent d'un déficit. En cause : les régimes restrictifs qui excluent par exemple le chocolat, les féculents, les fruits secs.

 

Quels sont les signes d'un déficit en magnesium ?

 

Fatigue, sensation de stress, crampes régulières, paupière qui tremble toute seule, mais aussi, lorsque le déficit est très important, palpitations cardiaques, tremblements ou insomnies.

 

\"magnesium\"

 

Comment assurer un apport suffisant ?

Il faut déjà garder à l'esprit que le magnesium ne se « stocke » pas dans l'organisme. Il faut donc consommer des aliments riches en magnesium tous les jours : noix, graines, poissons et crustacés, bananes, café, cacao, etc. Mais comme il est souvent difficile de suivre une alimentation parfaitement équilibrée tous les jours, prendre du magnesium en cure via des compléments alimentaires peut s'avérer très utile, à fortiori en période d'examens ou encore l'hiver, saison propice aux coups de déprime et à la fatigue.

 

La gelée royale, le trésor de la ruche

Lorsqu'on pense aux abeilles, on a immédiatement en tête le miel, cet aliment délicieux qui sucre merveilleusement bien le thé ou sublime nos tartines beurrées. Mais le plus précieux des éléments de la ruche est très certainement un autre aliment, moins gourmand mais aux effets multiples sur notre bien-être : la gelée royale...

 

La gelée royale, connue depuis l'Antiquité

 

La gelée royale est sans doute le véritable trésor de la ruche. Elle provient de la sécrétion du système glandulaire céphalique des abeilles ouvrières, entre le cinquième et le quatorzième jour de leur existence. Concrètement, c’est une substance blanchâtre aux reflets nacrés, à consistance gélatineuse, de saveur chaude, acide et très sucrée, qui constitue la nourriture exclusive des larves de la colonie et de la reine. Connue depuis l\'antiquité pour sa qualité nutritionnelle, on lui prête de nombreuses vertus.

 

Quand et pour qui ?

 

Le programme de gelée royale peut se faire à tout âge et en toute circonstance, même si elle s'adresse en priorité aux personnes fragilisées ou fatiguées. Il est recommandé de de suivre un programme pendant l’automne (Octobre - Novembre) et un autre à la sortie de l’hiver (Février – Mars). La gelée peut s'ingérer pure, ou sous forme de gélules et de compléments alimentaires. Outre la gelée royale, les abeilles produisent quantité d'autres joyaux...

 

Le miel, un aliment énergétique

 

Le miel est un aliment énergétique – 327 kcal pour 100 g – qui permet notamment aux sportifs de se supplémenter en sucre très facilement. Les propriétés du miel sont multiples.

 

 

Le pollen, riche en protéines

Le pollen est un véritable allié en cas de fatigue ou de fragilité immunitaire. Il stimule le système immunitaire et contribue à la vitalité et à la résistance de l’organisme.

 

La propolis

Collectée par les abeilles sur les bourgeons, Les abeilles l’utilisent comme bouclier naturel pour protéger leur ruche. La propolis permet notamment de combler les fissures, d’assurer une étanchéité totale lors de la période hivernale et d’assainir la ruche.

Découvrez les produits trésor de la ruche

 

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les cheveux...

Pour bon nombre de femmes mais aussi d'hommes, les cheveux sont un véritable sujet de préoccupation. On les souhaiterait souvent plus épais, on les rêve bouclés quand on les a raides ou lisses quand on a hérité d'une crinière frisée. On redoute de les voir s'assécher ou pire, tomber. Voici quelques petites choses à connaître sur la chevelure, arme de séduction massive s'il en est...

 

Première chose à savoir, les cheveux sont un élément de la pilosité humaine et sont donc composés essentiellement de kératine. On compte environ par personne – non atteinte de calvitie bien sûr - 100 000 cheveux, jusqu'à 150 000 pour les chevelures claires, et beaucoup plus pour les roux (200 000). Nous avons donc environ 100 à 300 cheveux au cm². Un individu moyen perd environ 60 cheveux par jour en automne, 45 au printemps et de 20 à 25 en hiver et en été. Un cheveu vit en moyenne 6 ans.


Bon à savoir également, le cheveu ne pousse pas par la pointe, mais par la racine. Il existe des produits réputés comme la levure de bière. En éliminant les pointes fourchues, on les empêche de se dédoubler et de casser, ce qui donne l'impression qu'ils poussent mieux. Les cheveux qui tombent repousseront environ vingt-cinq fois dans une vie (leur durée de vie moyenne est de quatre ans). Des agressions répétées, une mauvaise alimentation, la maladie et le stress, ainsi que la pollution, peuvent toutefois mettre en péril le cycle capillaire.


D'où ces quelques conseils pour entretenir et soigner vos cheveux.


cheveux

Laver ses cheveux, oui, trop souvent, non. Il y a actuellement une tendance particulièrement en vogue, appelée le « no poo », consistant à prôner la suppression totale du shampoing, en le remplaçant dans un premier temps par un peu de bicarbonate de soude, puis par uniquement de l'eau et un brossage régulier pour répartir le sébum sur l'ensemble de la chevelure. Sans être aussi radical, il faut garder à l'esprit que trop de lavages ont tendance à agresser le cuir chevelu et à booster le sébum et donc le graissage des racines, justement ce que l'on cherche à éviter. Privilégier donc des lavages espacés et surtout des produits doux. Ne pas lésiner sur le rinçage, le cheveu doit crisser sous les doigts, signe qu'il est débarrassé de tout shampoing.


Des masques naturels. Si vous avez des cheveux de crin, un masque appliqué avant le lavage, sous serviette chaude, les rendra tout doux. Vous pouvez aussi choisir de l'huile d'argan ou même de l'huile d'olive, attention à ne pas en mettre trop au risque de passer deux jours à vous en débarrasser !


Se brosser, mais avec du bon matériel. Les cent coups de brosse de nos grands-mères servaient à débarrasser les cheveux des impuretés à une époque où tout le monde ne se lavait pas les cheveux régulièrement. Mais il n'empêche que se brosser permet de faire briller le cheveu et de se débarrasser de ceux qui sont morts. Attention, n'hésitez pas à mettre le prix dans une brosse de qualité, cela peut vraiment faire la différence.


Nourrir ses cheveux de l'intérieur. La kératine est une protéine. Pour favoriser sa synthèse, il est donc essentiel de manger des sources de protéines. La viande, le poisson mais aussi les légumes, en contiennent. A priori, les protéines animales sont plus efficaces, car les cheveux ont notamment besoin de constituants appelés acides aminés soufrés, que l'on trouve principalement dans la viande. Le fer est également indispensable à la division cellulaire, là aussi celui contenu dans la viande s'assimile mieux que celui des végétaux, mais les fruits secs sont particulièrement recommandés. Enfin, le zinc (huitres, foie, germes de blé, les fromages à pâte ferme et les noix et noisettes) et la Biotine (vitamine B8) (levure, foie, fromage, céréales, etc) contribuent au maintien de cheveux normaux. Si ces aliments ne font pas partie de vos favoris, vous pouvez vous offrir régulièrement une supplémentation en compléments alimentaires tel Cheveux Fort à base de kératine, ou tel que le produit Peau, cheveux, ongles !


Prendre soin de ses jambes en été

Pour toutes celles qui souffrent d'une mauvaise circulation mais pour beaucoup d'entre nous, qui dit chaleur dit souvent jambes fatiguées, gonflements, gênes nocturnes. Voici dix conseils pour réconcilier nos jambes avec l'été...        

 

1 - Préférez les douches aux bains, c'est plus écologique et personne n'a envie de prendre des bains chauds l'été. Terminez votre douche en passant vos jambes sous l'eau froide durant cinq minutes. Insistez derrière les genoux et les cuisses pour stimuler la circulation. Répétez l'opération matin et soir.

 

2 - En cas de forte chaleur, appliquez sur vos jambes des serviettes humidifiées à l’eau froide. Le froid, vasoconstricteur, ressert les vaisseaux, les dynamise et permet d’éviter la stase (stagnation veineuse).

 

 

3 – Evitez l'épilation à la cire chaude.

 

 

\"jambes\"

 

4 – Surélevez vos jambes la nuit pour permettre au sang de circuler. Evitez les positions assises ou debout prolongées qui aggravent les gonflements des membres inférieurs.

 

5 – Choisissez des vêtements confortables, qui ne serrent pas à la taille ni les jambes. Evitez aussi les talons trop hauts ou trop bas, optez pour des sandales compensées ou des petits talons de deux centimètres.

 

 

6 – En cas d'œdème ou de voyages en avion, n'hésitez pas à vous faire prescrire des bas de contention qui permettent d'éviter les phlébites.

 

 

7 – Pensez aux compléments alimentaires à base de plantes connues pour favoriser une bonne circulation. Les feuilles de Vigne rouge par exemple sont utilisées pour leur action bénéfique sur le système veineux des jambes. Elles aident à retrouver une sensation de jambes légères. Le Cassis, également appelé « Groseillier noir », est un arbrisseau originaire d'Europe du Nord. Inconnu avant le XIIème siècle, il est aujourd’hui utilisé pour ses effets sur la circulation. L'Hamamélis contribue lui aussi à une circulation sanguine normale, d'autant plus lorsqu'il est combiné à la Vitamine C qui participe à la formation normale de collagène pour assurer le fonctionnement normal des vaisseaux sanguins. Enfin, le Ginkgo complète cette association d'actifs spécifiques.

 

 

8 – Surveillez votre alimentation. Fruits et légumes à tous les repas sont conseillés. Certains actifs qu'ils contiennent tonifient et protègent les veines. Buvez également beaucoup d\'eau, qui permettra d'éliminer les toxines.

 

 

9 – Limitez votre consommation d'alcool et profitez de l'été pour arrêter de fumer. L'alcool dilate les veines et renforce l'impression de jambes fatiguées.

 

 

10 – Si vous êtes en bord de mer, marchez dans l'eau froide jusqu'à mi mollets. Vous tonifierez vos jambes, ce qui renforcera la protection des vaisseaux sanguins. Tous les matins, allongée sur le dos, relevez vos jambes en les maintenant tendues et ramenez vos pieds vers vous puis en pointes. Répétez l'exercice cinquante fois.

 

Les bienfaits par les plantes cet été

Les plantes peuvent être utilisées en décoction, en tisanes ou sous forme de gélules et participer à votre bien-être quotidien. Chacune de ces plantes ont leurs propres vertus et leurs bienfaits sur l’organisme. Nous vous en dévoilons quelques-unes utiles pour les beaux jours. Voici celles qui vous veulent du bien cet été...

Des jambes légères avec le Cassis et la Vigne rouge.

 

Le cassissier est un arbrisseau originaire des pays nordiques. Cultivé en France, il est connu pour son délicieux fruit, le Cassis, petite baie noire très odorante. Les baies renferment des anthocyanes, pigments à l'origine de leur couleur très foncée. La consommation d'extrait de baies de cassis est conseillée pour favoriser les jambes légères. Associé à la vigne rouge, il est le parfait compagnon des chaudes journées d'été et participe au bon fonctionnement veineux.

 

Un ventre plat sur la plage avec le Charbon végétal

 

Le charbon végétal est obtenu par calcination de buis, de pin ou de tourbe. Sa surface présente de nombreux pores microscopiques, qui confèrent au charbon végétal des propriétés intéressantes telles que son pouvoir adsorbant, qui capture les gaz présents dans l'intestin. Il contribue à réduire l’excès de flatulence après le repas. Cette action sur les flatulences aide ainsi à avoir un ventre plat. L'allié du maillot de bain en somme !

 

Une silhouette affinée avec le Maté, la Reine des prés et le Thé vert

 

Le maté et la reine des prés sont traditionnellement utilisés pour contribuer au drainage de l'organisme. Les feuilles de thé vert et les graines de guarana contribuent quant à eux à stimuler le métabolisme normal des graisses. Là encore pour se sentir bien dans son corps !

 

conseils

Un teint éclatant avec la Bourrache et l'Onagre

Même si vous ne partez pas en vacances cet été, vous avez droit à une bonne mine ! Cultivée pour ses graines dont on extrait une huile par première pression à froid, l'onagre est utilisée pour maintenir la peau en bonne santé. Une étape incontournable pour obtenir une belle mine !


Un sommeil réparateur avec la Valériane

 

Parce que le sommeil n’a pas de saison et que les décalages horaires ou les soirées festives de l’été peuvent aussi venir perturber le sommeil, la valériane et l’oranger pourront vous accompagner. La racine de Valériane va contribuer à votre endormissement, tandis que les deux plantes vous apaiseront pour un retour naturel vers un sommeil réparateur. Votre été sera serein !


Un été actif ? Pensez à vos articulations !

 

L'été, nous intensifions souvent nos activités et nos efforts physiques : marche, vélo, randonnées... Il faut donc penser à prendre soin de ses articulations qui avec l’âge ou les mouvements trop intenses ou répétitifs peuvent se fragiliser. Les plantes nous accompagnent ici également grâce à l'Harpagophytum, une plante qui vous aidera à maintenir votre flexibilité articulaire.

 

Actualités plus récentesActualités plus anciennes
Nos autres sites  :    Mercurochrome|Intimy|Marie Rose|Laboratoires Juva Santé
juvamine

Faites le plein d'énergie et de vitalité : les vitamines et compléments alimentaires Juvamine
sont conçus pour des gens en bonne santé et qui souhaitent le rester.

facebook
youtube