bon de réduction

Actualités

Les calories

Tous les aliments contiennent des calories. Elles apportent l'énergie nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme. Nous devons en consommer, par notre alimentation, en moyenne 2000 par jour. Cependant il existe différentes calories. Il est important, pour sa santé, de bien les distinguer. Comment faire, et quels sont les besoins de chacun ?

Les calories

Le mot calorie vient du latin "calor", qui signifie chaleur. Découverte en 1824 par le chimiste et physicien Nicolas Clément, la calorie représente une quantité de chaleur nécessaire pour élever la température d´un gramme d´eau, d´un degré centigrade. Par la suite, la définition a évolué et est désormais utilisée dans le milieu diététique comme unité de base pour définir la quantité de chaleur produite lors de l´utilisation d´un ou plusieurs aliments par l´organisme. La chaleur formée, représente de l´énergie, elle sera utilisée pour assurer le fonctionnement de l´ensemble des systèmes du corps (digestif, nerveux, sanguin, musculaire…). On utilise plus souvent la grande Calorie (C en majuscule) que la petite calorie (c en minuscule). Une Calorie (1Kcal) représente 1000 petites calories. 1 calorie représente en unité énergétique 4.18 Joules.

Le terme calorie est souvent associé à des aliments gras ou sucrés, et pourtant pratiquement tous les aliments sont caloriques. A noter que :

  • 1 gramme de glucide = 4 Kcal
  • 1 gramme de lipide = 9 kcal
  • 1 gramme de protéine = 4 Kcal
  • 1 gramme d´alcool = 7 Kcal

En moyenne, nous devons ingérer 2000 Calories par jour pour assurer le fonctionnement de notre organisme. Cependant il existe des variations selon l´âge, le sexe et la condition physique des individus :

Les enfants (-18 ans) Les femmes Les hommes
Les enfants ont besoin de 1000 Calories + 100 Calories rajoutées chaque année. Ainsi, à l´âge de 4 ans, un enfant devra consommer en moyenne 1400 kcalories

activité faible : 1800 Kcal

activité modérée: 2000 Kcal

activité forte : 2400 à 2800 Kcal

activité faible : 2100 Kcal

activité modérée : 2500 à 2700 Kcal

activité forte : 3000 à 3500 Kcal


Les calories pleines ou utiles : les bonnes Calories

Les calories pleines correspondent à des calories provenant d´aliments qui, non seulement vont nous apporter l´énergie nécessaire au fonctionnement de l´organisme, mais également des nutriments essentiels à ces fonctions comme des vitamines, des minéraux, des fibres…

On les retrouve dans les fruits, les légumes, le poisson et tous les aliments qui ont conservé leur valeur nutritive.


Les calories vides : les mauvaises Calories

Les calories vides correspondent à des calories apportées par des aliments qui vont fournir de l´énergie à l´organisme, mais sans lui conférer les nutriments essentiels à son bon fonctionnement. Ces aliments possèdent souvent de hauts niveaux caloriques, mais sont généralement très pauvres en vitamines, fibres ou minéraux. Ils ne possèdent aucune valeur nutritive. Ce sont souvent des produits très gras ou très sucrés : par exemple, l´alcool, la pizza, les glaces, les barres chocolatées industrielles ou les beignets. Ils vont avoir tendance à nous faire plus facilement grossir.

Dans le cadre d´une alimentation équilibrée et variée, il est important de consommer la quantité de calories recommandée selon son âge, son sexe et sa condition physique, et de privilégier les colories pleines aux calories vides.

11-04-2014

L'alimentation biologique

L'aliment dit « bio » provient de l'Agriculture Biologique.
Cette dernière qui a comme règle de base de ne pas avoir recours aux produits chimiques ou produits de synthèse.
On vous explique tout ce que vous avez besoin de savoir ici !

Définition

Ce type d'agriculture se doit de respecter les cycles biologiques, tient compte des connaissances écologiques et a recours à une gestion rationnelle de la fraction du sol pour obtenir une production de qualité. Son but premier est de produire un aliment sain et équilibré qui préserve la santé des êtres humains, des animaux et de la nature. Les surfaces agricole bio représentaient, en France et à fin 2012, plus de 3,7% de la surface agricole totale*.

 

Charte des exploitants « bio »

L'exploitant qui souhaite apposer sur sa production la mention « agriculture biologique » est tenu de respecter une série d'engagements. Les principes en sont les suivants :
- pour la production maraîchère : l'exploitant ne peut utiliser d'OGM, il doit opter pour des pesticides naturels et des engrais organiques. Il est strictement interdit d'utiliser des pesticides et herbicides de synthèse et des engrais chimiques.
- pour l'élevage : l'éleveur ne peut pas avoir recours aux végétaux contenant des OGM, ni aux farines animales. Les animaux doivent être nourris avec de l'herbe fraîche l'été, du foin et des céréales biologiques l'hiver. Les antibiotiques ne peuvent être utilisés que de façon limitée. Quant aux poissons, ils doivent être sauvages ou issus de l'élevage artisanal.
- pour les produits transformés ou les préparations : ils contiennent au minimum 95% d'ingrédients d'origine biologique et ne peuvent avoir d'OGM. La préparation doit se faire à température adéquate pas trop élevée pour éviter toutes altérations des nutriments.
 

Avantages santé de l'alimentation bio

Les critères organoleptiques et qualitatifs des aliments bios ont été analysés et testés aussi bien chez l'homme que chez l'animal.
Au niveau du goût, même si toutes les études n'abondent pas dans le même sens, il semble que le goût des fruits et légumes bios soit supérieur au goût des végétaux cultivés dans une exploitation conventionnelle. Ceci peut être dû à la récolte du fruit à maturité.
Au niveau de la qualité nutritionnelle des protéines : les teneurs en protéines dans l'aliment bio seraient moindres mais de meilleure qualité, plus riches en acides aminés essentiels. La principale raison est l'utilisation d'engrais chimiques (riches en azote) dans la culture conventionnelle qui augmenteraient les teneurs en protéine des plantes mais en diminuant leurs qualités nutritionnelles.
Au niveau des contaminants et polluants : les aliments bios présentent moins de  risques de pollution des aliments et de l'environnement.
Au niveau des OGM : les aliments biologiques ne contiennent pas d'organismes génétiquement modifiés.
Au niveau des vitamines, minéraux et oligo-éléments : à l'heure actuelle, on ne peut confirmer que les aliments et préparations bios contiennent plus de micronutriments. Les conditions climatiques de culture et les méthodes de stockages influencent en effet les teneurs de ces derniers.

Comment choisir les aliments bio ?

En Europe, il existe un logo européen de couleur verte, qui peut être apposé sur les produits respectant la réglementation européenne. Ce logo garantit que l'aliment est composé de minimum 95 % d'ingrédients issus de l'agriculture biologique.En France, le label AB garantit le respect du règlement CEE, il est accordé par un des organismes indépendants et agréés.


* Source : Agence Française pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique

14-03-2014

Le goûter

Le goûter, ce n'est pas que pour les enfants !
Petit tour d'horizon de cet allié pour notre forme.

Qu'est que le goûter ?

 

Le goûter est le repas pris dans le courant de l'après-midi, à ne pas confondre avec les grignotages !

 

Grignoter, c'est craquer en dehors des repas pour des aliments caloriques pauvres en vitamines et sels minéraux (tels que les barres chocolatées, les sodas, les viennoiseries,…). Goûter, chez l'adulte, c'est l'occasion d'augmenter les apports quotidiens en fruits, légumes ou produits laitiers et, chez l'enfant, c'est l'occasion de rétablir la glycémie et de lui donner un petit plus d'énergie en attente du dîner.
 

Pourquoi faut-il goûter ?

 

Le goûter est un bon moyen de répartir les apports nutritionnels dans la journée. En évitant les grignotages, le goûter permet de s'adapter aux imprévus de la vie quotidienne, comme les dîners tardifs, les repas de midi incomplets ou pris en vitesse.
 

Pour qui le goûter est-il important ?

 

- pour les enfants : dès l'âge de 6 mois, âge de la diversification alimentaire où les besoins nutritionnels sont importants et les réserves sont faibles,
- pour les adolescents, femmes enceintes ou qui allaitent, personnes âgées et sportifs,
- pour toutes les autres personnes, le goûter est facultatif et dépend de l'équilibre alimentaire des autres repas.
 

Quelques exemples-types de goûter

 

 

Il faut adapter le goûter en fonction de l'âge, mais surtout en fonction des besoins.
A la maison :
Produit laitier + aliment céréalier + fruit ou jus de fruit
Une nectarine ou une pêche + fromage blanc + 3 à 4 petits beurres
Jus de fruit frais + tranche de pain + morceau de fromage
A l'école ou au travail, il faut prévoir des aliments qui peuvent se conserver à température ambiante (éviter les yaourts, les fromages blancs, …) :
- Lait UHT + une tartine de pain au fromage pasteurisé + un fruit à croquer.
- Une barre de céréales + une banane + un fruit à croquer
- Lait UHT + pain d'épice + mandarine
 

Ce qu'il ne faut pas faire au goûter…

 

Evitez le goûter mono-aliment, par exemple du chocolat ou un paquet de gâteaux seul. Evitez également le goûter qui dure, ou qui est trop proche du dîner.
Enfin, bannissez le goûter inintéressant d’un point de vue nutritionnel, comme les snacks sucrés (barres chocolatées, gâteaux, biscuits, sodas…) ou salés (chips, salaison, …).
 

14-02-2014

La ménopause

Processus naturel qui survient généralement entre 45 et 55 ans, la ménopause peut apparaître dans des cas plus rares (moins de 4%) entre 25 et 35 ans. A l'heure où une grande majorité des femmes ménopausées sont encore actives, le confort et le bien-être sont d'autant plus importants durant cette période.

Les symptômes liés à la ménopause

La ménopause peut s'accompagner d'inconforts tels que :
- des bouffées de chaleur : 3 femmes sur 4 en seraient affectées.
- des troubles du sommeil : 39% des femmes ménopausées en souffriraient.
- de l'anxiété, de l'irritabilité et, dans les cas les plus graves, de dépression.
- de prise de poids : 61% ont pris plus de 4 kg durant la période de pré-ménopause et ménopause
- d'incontinences urinaires, de sécheresses vaginales et de baisses de la libido.
A long terme, la ménopause peut entraîner des risques pathologiques plus graves, comme l’ostéoporose.
 

Quelques conseils alimentaires

Heureusement, l'alimentation permet de diminuer ces inconforts et de diminuer le risque de développer ces maladies.
Il est conseillé d’adopter une alimentation équilibrée accompagnée d'exercices physiques répétés.

 

Vous pouvez également augmenter vos apports en calcium et en vitamine D, nécessaires au maintien d’une ossature normale. Optez donc pour des repas qui contiennent les deux sources : calcium (fromage, graines de sésame, brocoli, chou, amande, tofu), vitamine D (sardine, thon, hareng, saumon, jaune d'œuf, champignon).

 

Il convient également de rééquilibrer ses apports acido-basiques. En d'autres termes, diminuer la consommation de protéines animales (viande), privilégier la consommation de protéines végétales (soja) et privilégier la consommation de fruits et légumes.

 

Augmentez vos apports en fibres : comme le pain et riz complet, les céréales complètes, les légumineuses, les fruits et les légumes cuits et crus avec leur peau.

 
16-01-2014

Conseils forme et beauté pour l'hiver

L'hiver n'est pas forcément la saison où l'on se sent la plus en forme ou la plus jolie. La faute au manque de soleil, qui tend à nous donner un teint plus terne, au froid qui assèche la peau, ou aux couches de vêtements dans lesquels les corps disparaissent. Sans parler du manque de lumière naturelle qui peut réellement avoir un impact sur le moral. Voici quelques conseils pour être malgré tout au top en hiver !

Boire beaucoup d'eau, de tisanes, etc.
Lorsque le teint manque un peu d'éclat, cela peut être en raison d'une mauvaise hydratation. En effet, quand il fait froid, on peut avoir tendance à « oublier » de boire. Or, les effets se voient immédiatement ! Profitez-en également pour ajouter à votre bouteille d'eau des tisanes drainantes qui contribueront aussi à éclairer votre teint.

 

Passer chez le coiffeur
Rien de tel pour se sentir mieux que de « rafraîchir » une coupe de cheveux, voire d'ajouter quelques reflets dorés ou ambrés. Là aussi, quelques compléments alimentaires peuvent renforcer votre nature de cheveux et de vos ongles. L'hiver est le bon moment pour en prendre.

Préparer sa peau au soleil

Oui, l'hiver c'est aussi le moment où il n'est pas inutile de se préparer aux mois qui suivront en mangeant des carottes, ou en prenant des compléments alimentaires à base de sélénium et de vitamines A, C et E. Cette démarche peut également aider à lutter contre le dessèchement de la peau.

Faire de l'exercice
Certes, il est souvent moins facile de bouger lorsqu'il fait froid et que la nuit tombe à 17h. Mais rien de tel qu'un peu de sport pour gommer les effets des repas un peu trop copieux de l'hiver. Pourquoi ne pas aller à la piscine par exemple ?

Manger les légumes d'hiver
Pas glamour, les choux, les poireaux ou les épinards ? Tout dépend de la façon de les cuisiner ! Et surtout, ces légumes sont gorgés de vitamines et de fer, et sont de vrais compagnons en cette saison.
 

Arrêter de fumer
Et si la nouvelle année était l'occasion de prendre à bras le corps une bonne résolution qui sera bonne pour votre santé mais aussi pour votre teint ? Lorsqu'on arrête de fumer, le premier effet se voit en effet sur la peau et de manière radicale...

 

Se promener en bord de mer
Les embruns, l'iode, l'air frais, les bords de mer en hiver sont de véritables concentrés d'énergie. Si cela vous est possible, n'hésitez pas à en profiter.

 

Protéger ses lèvres et ses mains
Le froid, l'air sec des chauffages, sont autant de facteurs favorisant les gerçures et autres crevasses. Ayez toujours avec vous un baume à lèvres, et évitez de passer votre langue sur vos lèvres pour les hydrater, cela ne fait qu'empirer le phénomène. En hiver, les mains sont une des parties du corps les plus exposées : appliquez-y de la crème hydratante plusieurs fois par jour.
 

 

 

 

13-12-2013
Actualités plus anciennes
juvamine

Faites le plein d'énergie et de vitalité : les vitamines et compléments alimentaires Juvamine
sont conçus pour des gens en bonne santé et qui souhaitent le rester.

facebook
youtube